Qwanturank et la nostalgie de l'époque Loupanthère

Qwanturank Dance

Le concours de positionnement loupanthère de 2007 à déjà 13 ans. J’y avais joué pour faire le malin sur le WEB caché derrière un pseudo, c’était vraiment sympa. Aujourd’hui avec Qwanturank, bien je m’aperçois que les vieux du WEB comme moi ont tous percé ou sont blasés et ne veulent pas jouer le jeu.

Alors j’invite les tontons flingueurs à offrir leur aide pour le projet du Qwant Club. Un lien, un article, n’importe quoi pour pousser le blog qwant.club.

L’argent de ce concours doit être utilisé pour une noble cause que je présente ici.

La Google Dance de Qwant

qwanturank Qwanturank et la nostalgie de l'époque LoupanthèreLionel Belarbi

Il fallait travailler comme un dingue pour se classer ou pas sur une requête et attendre plusieurs mois pour la mise à jour de l’index. Pourtant, qu’est-ce que l’on se marrait, on s’amusait, l’ambiance était sympa.

Aujourd’hui on râle pour une mise à jour de l’index quotidienne de Qwant pour la SERP Qwanturank, c’est trop lent d’attendre 24h. Je suis le premier à pester d’attendre et j’ai honte de moi. Qwanturank est un jeu avant tout et on se flingue par derrière. Après tout, comme je l’ai déjà exprimé, nous ne sommes pas là pour les embrassades.

Je suis triste et mélancolique, nostalgique, la Google Dance me manque fortement. Mais il faut suivre le mouvement, l’évolution, avec les jeunes requins du WEB très prometteur cependant.

Trop vieux pour ces conneries

Comme l’exprime Julien Berard sur son blog dans son article qui explique pourquoi il ne jouera pas avec nous, on est trop vieux pour ces conneries. En même temps, je suis resté jeune dans ma tête, et je vais à ce jour mettre de l’eau dans mon verre de vin.

Au programme, terminée la provocation et les attaques stériles que j’envoie aux adversaires, je serais gentil, très gentil. Je continuerai à travailler en équipe. Je resterai calme en toute circonstance et ne jouerai plus les pirates de l’espace. Bon, juste un peu.

Découragement sur Qwanturank

Je peux comprendre les articles parfois lus comme haineux. C’est loin d’être des revendications de SEO frustrés. Au contraire, ils tirent la sonnette d’alarme, car tout va trop vite sans aucun contrôle. Et puis oui, c’était mieux avant les concours SEO. Avec Qwanturank, on a l’impression d’être des cobayes dans un Loft Story. Du moins, c’est ce que je pense profondément.

Mais Qwanturank est aussi une façon de découvrir le jeune moteur de recherche Français Qwant qui, à mon avis, est prometteur. De plus en plus de plateformes l’utilisent par défaut et il a un côté original contrairement aux autres moteurs concurrents de Google.

J’ai testé Qwant grâce à Qwanturank

Franchement, je l’utilise très peu, mais je dois avouer que je suis admiratif du travail réalisé par l’équipe Qwant. Elle s’en prend plein la gueule mais elle se relève à chaque round. Qwanturank me permet de suivre l’évolution de Qwant. L’équipe est vraiment sympathique mais par pitié, elle devrait être plus réactive.

Je veux bien comprendre que le travail soit difficile et qu’il prenne beaucoup de temps, mais dans ce cas on ne lance pas un concours SEO prématurément.

C’est frustrant pour le SEO d’attendre une plombe que la SERP bouge et que les informations arrivent très lentement de la part de Qwant.

Enfin, il reste encore quelques mois pour corriger le tir.

Revenons à nos moutons

Tu t’es endormi sur mon article soporifique ? Pas de problème, j’ai bientôt terminé. Encore 40 mots pour être au vert avec RankMath sur WordPress.

D’ailleurs, moi aussi je m’endors, et je vais rêver de la Qwant Dance je le sens. Merci de m’avoir supporté jusqu’au bout, je comptais faire 3000 mots mais je vais m’arrêter ici.